Mondialisation

La moitié de l’empreinte carbone d’un français provient des importations. La mondialisation a eu pour effet de délocaliser nos usines et les emplois mais aussi nos émissions de GES. Les règles du commerce international sont aujourd’hui un point de blocage majeure à toute avancée structurante dans la transition écologique et sociale. Entre repli sur soi et le libre-échange sans règle, il existe une troisième voie, celle du juste-échange. Une chose est sure : on n'arrêtera ni le dérèglement climatique ni l’effondrement de la biodiversité ni l’accroissement des inégalités sans réguler la mondialisation.

Actualités

Ajustement carbone aux frontières : quelles conditions pour un mécanisme juste et efficace ?

Europe

Commerce

[Replay] Débat : Comment garantir un avenir aux agriculteurs tout en protégeant l'environnement ?

Pesticides

Accord de commerce UE-Mercosur : un accord perdant-perdant

Mercosur

Mondialisation : comment protéger l’environnement et les agriculteurs ?

Commerce

Quel commerce international face aux défis écologiques de demain ?

International

Règlement européen sur la déforestation importée : Moment de vérité pour l’ambition française sur les mesures-miroirs

Commerce

COP 26 : La crédibilité de la France se joue dans les 8 prochains mois

Automobile

Voir plus

57%

de l'empreinte carbone de la France provient de ses importations

50%

des fruits et des légumes consommés en France viennent de l’étranger

80%

des principes actifs des médicaments consommés en France sont importés de Chine et d’Inde (contrairement à 20% il y a 30 ans)

Prenez part à nos actions

Toutes nos actions

Campagne

En 3 ans, 300 jeunes récompensé·e·s par Génération Climat

Découvrir

Nos publications

Lisez nos publications sur le sujet
Toutes nos publications