Communiqué de presse

Pour mieux partager et protéger la terre, 10 organisations demandent une loi foncière en 2021 !

Publié le 22 juin 2020 , mis à jour le 25 novembre 2020

Alors que le Ministre de l’agriculture annonçait il y a quelques jours à peine annuler purement et simplement le projet d’une loi foncière pourtant promis par Emmanuel Macron, les mesures en ce sens votées par la Convention Citoyenne pour le Climat doivent amener à rouvrir ce dossier.

Le week-end dernier, la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) a voté des mesures pour répondre à l’urgence de la lutte contre l’artificialisation des sols et celle de l’installation des agriculteurs en agroécologie, qui vont dans le sens des promesses de loi foncière faites à de nombreuses reprises par Emmanuel Macron depuis son élection à la présidence de la République. Pourtant, il y a quelques jours à peine, le Ministre de l’agriculture enterrait ce projet, annulant purement et simplement l’idée. Pour nos organisations, le Gouvernement se doit aujourd’hui d’écouter les citoyens et de respecter ses engagements en mettant cette loi à l’agenda 2021. Une refonte de notre politique foncière est en effet indispensable et urgente pour revaloriser et dynamiser nos campagnes, installer des paysans nombreux et faciliter la transmission des fermes en agroécologie, préserver le climat et la biodiversité, stopper les accaparements fonciers en France et ailleurs, et tendre vers la souveraineté alimentaire.

Télécharger le communiqué de presse

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi d’orientation Agricole : reculs et incohérences de l'article 1
LOA : Pourquoi voter le texte en l’état serait une grosse erreur et comment l'améliorer ?
Loi d’orientation agricole : un projet à rebours de l’ambition annoncée !