Propositions

Notre-Dame-des-Landes: Fixons les conditions d'un referendum local qui permettent une sortie par le haut

Publié le 12 février 2016 , mis à jour le 23 avril 2021

Restez informés

Chaque mois, recevez L’Essentiel de la FNH : découvrez notre impact positif sur la nature et l’Homme et comment agir avec nous !

La Fondation Nicolas Hulot accueille avec une grande prudence l'annonce d'un référendum local d'ici octobre sur le projet de Notre Dame des Landes.

Les chantiers législatifs pour une démocratisation du dialogue environnemental devront en fixer le cadre. 

Pour la Fondation, les modalités du référendum devront obligatoirement être définies en accord avec l'ensemble des parties prenantes. 

La FNH souhaite notamment l’implication des régions Bretagne et Pays de la Loire et la mise à disposition auprès du public d’une nouvelle étude sérieuse des alternatives possibles.

Sans un consensus sur son périmètre, sur la question posée et le contenu du dossier d'information, l'exercice souffrira des mêmes problèmes de légitimité que le projet existant. 

Referendum NDDL

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

NDDL : les seuls travaux qui doivent reprendre sont ceux (retardés) pour une vraie démocratie participative
Notre-Dame-des-Landes : un projet auquel il va "falloir renoncer"
Remettre le citoyen au coeur de la décision par la démocratie écologique