Projets soutenus

On soutient : des lampes solaires pour éclairer l’avenir des écoliers maliens

Publié le 20 avril 2022

Restez informés

Chaque mois, recevez L’Essentiel de la FNH : découvrez notre impact positif sur la nature et l’Homme et comment agir avec nous !

En Afrique, 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Pour aider les populations des zones rurales isolées à s’éclairer grâce à l’énergie solaire, Abdoulaye, ingénieur de formation et enseignant de technologie en région parisienne a créé en 2019 Yeelen for Sustainable Development. A travers notre programme Génération Climat, nous soutenons l’action inédite de cette association qui organise des ateliers de formation où, à partir de déchets recyclés, des jeunes français fabriquent des lampes solaires à destination des écoliers au Mali.

Réduire l’utilisation d’énergies fossiles tout en améliorant la vie des villageois au Mali, c’est cette alliance entre les problématiques environnementales et sociales qui ont mené le jury de Génération Climat à soutenir le projet d’Abdoulaye. Ce programme que nous avons créé en 2016 avec le FORIM, accompagne la jeunesse qui souhaite s’engager pour lutter à la fois contre le changement climatique et les inégalités sociales.

Les énergies renouvelables comme solution à l’isolement

Quand, Abdoulaye rejoint son père qui habite la région rurale de Kayes au Mali, il se rend compte que passé 18h00, le village est plongé dans l’obscurité : l’espace public mais aussi l’école, le centre de soin et l’intérieur des foyers. Seules les lampes à pétrole, polluantes et dont les émanations sont nocives pour la santé, apportent un peu de lumière. Cela signifie que la vie sociale, économique et éducative s’arrête à la nuit tombée.

Même constat pour Moussa, son ami d’enfance, dans son village. Dès leur retour en France, ils montent leur projet et fondent en 2019 l’association Yeelen for Sustainable Development pour apporter l’électricité dans des villages isolés d’Afrique non raccordés au réseau, tout en formant les jeunes aux énergies renouvelables et plus particulièrement au solaire photovoltaïque.

L’éclairage solaire et solidaire

L’action de l’association a déjà bénéficié à 5 villages au Mali et au Sénégal en installant 70 lampadaires solaires sur les places publiques. Cela permet aux gens de prolonger leur activité (extension des horaires de marché et d’ouverture des commerces par exemple) de se retrouver, mais aussi de diminuer le nombre d’actes malveillants et le vandalisme. Les lieux d’implantation sont décidés en concertation avec les habitants, et parallèlement aux travaux, les habitants suivent une formation sur l’utilisation et l’entretien des lampadaires. Les lampes solaires conçues pour éclairer à l’intérieur permettent d’étendre les heures de cours à l’école et d’améliorer les conditions d’hygiène et de sécurité dans les centres de soins. 

Lampadaire solaire © Yeleen for Sustainable Development
70
lampadaires installés
130
lampes fabriquées
20.000
personnes bénéficiaires

Des ateliers de recyclage pour sensibiliser en France et fournir des lampes au Mali

Un bocal à confiture en verre, un kit solaire, un fer à souder… un matériel simple, facile à se procurer et à manipuler - dès 6 ans !- et des jeunes en France solidaires de leurs camarades au Mali : tels sont les ingrédients nécessaires à la réussite des ateliers de fabrication de lampes solaires qu’Abdoulaye a imaginé puis organisé avec Moussa. Des ateliers éco-responsables conciliant solidarité et développement durable puisque les enfants fabriquent deux lampes : une pour eux et une pour envoyer à un écolier en Afrique afin de lui offrir de meilleures conditions de travail pour faire ses devoirs une fois rentré chez lui quand il fait nuit.

Ces ateliers de fabrication de lampes solaires à partir de déchets recyclés lui ont été inspirés par sa rencontre avec le professeur de l’école de Bidadji, inquiet des difficultés qu’avaient ses élèves à étudier chez eux, ce qui les pénalisait dans leurs apprentissages.

Atelier de création de lampes solaires © Yeleen for Sustainable Development

Sensibiliser, former et partager davantage

Pour la suite, Yeelen SD souhaite s’ouvrir à d’autres publics, tous âges confondus en invitant collèges, centres sociaux et associations à financer des ateliers de fabrication de lampes solaires. L’occasion de sensibiliser chacun des participants aux divers enjeux écologiques inhérents au projet : énergies renouvelables, gestion des déchets et recyclage, l’opportunité aussi pour tous de recevoir une formation aux bases de l’électronique et un apprentissage de l’usage des outils pour la fabrication des lampes solaires, tout en participant à une action solidaire pour aider les enfants maliens dans leur scolarité.
 
En raison des difficultés inhérentes au contexte actuel au Mali, l’acheminement des lampes solaires a dû être reporté à l’automne 2022. Mais en attendant les ateliers de fabrication se multiplient : 5 sessions réunissant 50 personnes ont eu lieu en région parisienne et en Normandie en 2021, 4 autres depuis 2022, une centaine de lampes déjà prêtes et 200 autres en prévision seront livrées aux écoliers âgés de 6 à 11 ans de Bidadji, village pilote dont Abdoulaye prévoit déjà de dupliquer le modèle en nouant des partenariats avec d’autres écoles en Afrique.

Appel à projet ouvert : financez votre projet pour le climat !

Vous avez entre 15 et 35 et une initiative pour le climat et la solidarité ? Postulez aux bourses Génération Climat jusqu'au 16 mai à minuit et obtenez jusqu'à 10 000 euros pour mettre en oeuvre votre projet !

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Les Hôtels Solidaires donnent une seconde vie aux textiles hôteliers
En Colombie, l’agroécologie entre dans le programme scolaire
La Green Wave, le podcast positif pour protéger nos océans