Projets soutenus

La Green Wave, le podcast positif pour protéger nos océans

Publié le 12 janvier 2022

Restez informés

Chaque mois, recevez L’Essentiel de la FNH : découvrez notre impact positif sur la nature et l’Homme et comment agir avec nous !

Étudiante en biologie marine à la Rochelle et présidente de l’association Lemonsea, Margot connaît bien les problématiques environnementales liées aux océans. Pour rendre le sujet accessible à tous, avec Camille, sa sœur graphiste, elle crée en février 2021 la Green Wave, un podcast gratuit dont les invités viennent au micro le temps d’une conversation pour vulgariser les concepts scientifiques et avancer des solutions donnant envie d’agir. Un projet soutenu par notre programme Génération Climat, qui accompagne la jeunesse engagée.

À 24 ans, Margot a déjà battu des palmes dans tous les océans de la planète : en Australie où elle a constaté la dégradation en quelques mois à peine de la grande barrière de corail, en Thaïlande, aux îles Fidji, à Tahiti, en Martinique où elle fut monitrice de plongée et guide de palanquée… Au fil de l’eau, elle constate vite que la sensibilisation par le seul biais du tourisme responsable ne lui permet pas d’agir à la mesure de l’urgence et souhaite changer d’échelle. Avec son podcast la Green Wave, elle crée un outil grand public pour diffuser plus largement les messages de tous ceux qui, chercheurs, scientifiques, associations, lanceurs d’alerte, contribuent, chacun dans leur domaine, à la protection du poumon bleu de la planète.

© Green Wave

Mieux connaître les océans pour mieux les protéger

Green Wave devient le porte-voix des scientifiques

Le podcast, animé par Margot sous la forme d’une conversation d’une cinquantaine de minutes avec son invité, traite d’un sujet différent à chaque épisode. Green Wave, outil de vulgarisation scientifique offre ainsi l’occasion aux intervenants : chercheurs, experts et professeurs travaillant souvent dans l’ombre, de contextualiser, avec un langage grand public, les principaux enjeux écologiques liés aux océans sur les plateformes d’écoute (Spotify, Deezer, Apple Podcast…). Des grands thèmes qui abordent aussi bien la pollution visible, comme les déchets plastiques dans l’océan (dont la masse est estimée à 300 millions de tonnes) et le blanchissement des récifs coralliens qui s’aggrave chaque année, que les menaces plus insidieuses telles que la pollution causée par la concentration de CO2 qui entraîne l’acidification des océans, ou encore l’eutrophisation due au déversement d’eaux usées, d’effluents chimiques et agricoles (nitrites, pesticides…). Sans oublier toutes celles liées aux hydrocarbures, dégazages et déballastages sauvages, pollution portuaire, surpêche, espèces invasives…

Un temps de parole donné aux associations de défense des océans

En venant raconter leur expérience de terrain, les associations de défense des océans tirent aussi la sonnette d’alarme en expliquant comment, à tous niveaux, les activités humaines impactent les écosystèmes des océans. Elles espèrent ainsi créer une dynamique qui incite à les rejoindre dans l’action et encourager le développement de nouveaux projets. Les faire connaître au micro de la Green Wave permettra, espère Margot, de valoriser leur travail et gonfler les rangs des acteurs impliqués dans la sauvegarde des océans.

La Green Wave monte le son avec un nouveau site et une océanothèque

La Green Wave comptabilise déjà une vingtaine d’épisodes enregistrés, environ un toutes les deux semaines avec une première saison (période de février à juillet) et une deuxième saison en cours, tous disponibles sur les plateformes d’écoute. Aujourd’hui Margot, Olivier - son compagnon et réalisateur - et Camille, souhaitent développer leur propre site web pour diffuser en direct tous les épisodes et en faciliter l’accès à un auditoire élargi. C’est grâce à leurs partenaires historiques (l’Université de la Rochelle et le laboratoire du LIENSs -littoral environnement et sociétés - et le soutien de notre programme Génération Climat), qu’ils pourront lancer le site en 2022.

Sur ce site, une océanothèque interactive offrira davantage de contenus, avec notamment les sources des études ou encore un support où chacun pourra répertorier des recommandations de livres, d’articles, de documentaires en lien avec les océans et sur lequel la Green Wave envisage d’éditer une newsletter toutes les deux semaines pour ses abonnés.

Pour les prochaines interviews, Margot souhaite élargir son champ d’investigation aux autres régions et aller à la rencontre des acteurs du changement qui œuvrent localement : Nouvelle Aquitaine, Méditerranée et Bretagne… afin d’offrir un panorama des autres initiatives françaises visant à protéger les océans. Des enregistrements sont d’ores et déjà prévus à prévus à Montpellier, Vannes, Brest, Biarritz, Hossegor, Lausanne.

Autant d’épisodes venant enrichir nos connaissances et nous inciter à agir pour préserver et restaurer les écosystèmes de nos océans. A suivre !

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Une école pour fleurir l’avenir des femmes et de la planète
Ils plantent des arbres pour préserver la biodiversité d’un lagon
Des paniers de légumes solidaires pour aider les étudiants fauchés