Communiqué de presse

Scénario de RTE : attention à une analyse partielle qui conduirait à des décisions trop hâtives

Publié le 25 octobre 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Pour Célia Gautier, responsable Climat & Énergie de la FNH : “Ce rapport très attendu de RTE montre que nous avons le choix de notre avenir énergétique, et c’est une bonne nouvelle. Mais la FNH pointe un important problème de communication. Nous n’avons pas aujourd’hui toutes les données en main pour prendre les bonnes décisions : l’évaluation économique des scénarios de sobriété n'a pas encore été faite. Or la sobriété énergétique n’est pas une variable d’ajustement, elle est au contraire centrale pour décider de notre avenir. Cette analyse partielle ne peut que conduire à des décisions hâtives. Il est essentiel d’avoir une vue globale des travaux sur les scénarios énergétiques pour organiser un réel débat démocratique, donc après l’élection présidentielle. ”

Rapport RTE: les trois points clés soulevés par la Fondation Nicolas Hulot : 

  • La FNH regrette tout d’abord que l’évaluation économique complète de tous les scénarios pour l’électricité - y compris des scénarios de sobriété croisés avec les hypothèses de mix - n’ait pas été terminée pour ce rapport RTE. L’évaluation des scénarios de sobriété ne fera l’objet d’un rapport qu’au premier trimestre 2022, rendant encore partielle la vision des enjeux à venir.
  • Au-delà de cette question de méthode, RTE montre que nous avons le choix de notre avenir énergétique, et c’est une bonne nouvelle. RTE apporte la preuve que la neutralité carbone en 2050 est atteignable avec ou sans nouveaux réacteurs EPR. Même en électrifiant une partie de nos usages de l'énergie pour nous chauffer ou nous déplacer, nous ne sommes pas enfermés ad vitam æternam dans un avenir nucléaire. Pour la FNH, le choix de notre avenir énergétique appartient aux Françaises et au Français. Il n'appartient pas au Président de la République de trancher aujourd'hui mais d'organiser les conditions d'un réel débat démocratique. 
  • Quels que soient les choix de long terme sur le nucléaire, le prochain ou la prochaine locataire de l’Elysée devra placer les économies d’énergie au cœur de sa stratégie économique et sociale, et y associer le déploiement accéléré des énergies renouvelables. Economiser l’énergie, c’est nous donner des marges de manœuvre, réduire les coûts de production et améliorer notre indépendance énergétique. Les énergies renouvelables, enfin, sont une option sans regret dans tous les scénarios pour lutter sans attendre contre le dérèglement climatique et asseoir notre autonomie énergétique européenne.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

« La source principale d’électricité du futur, c’est l’économie d’énergie. »
Une France 100% énergie renouvelable : Comment faire du rêve une réalité ?
Energies renouvelables : démêlons le vrai du faux !